.
.
.

Vous avez choisi de développer cette actu'...

10/12/18
Motoplaneur ULM à réaction
Actualité
Rafael Angel a modifié un planeur d'entraînement monoplace Alexander Schleicher K8B (conception 1957) à structure hétérogène acier-bois afin d'en faire un motoplaneur ULM classe 3 à réaction. Pour cela, il a intégré un turboréacteur KingTech K310G fixe sur le ''dos'' du planeur. Ce moteur d'une masse de 2,7 kg offre une poussée de 31 kg à 103 000 tr/mn. Sa consommation est de 840 g de carburant diesel (Jet A1, kérosène...) à la minute ; le réservoir de 18 litres permet donc un quart d'heure de poussée maximale. Le planeur d'une masse théorique de 185 kg pèse désormais 207 kg en l'état. Son envergure de 15 m pour 14,25 m² de surface le crédite d'une finesse de 25 avec des allures de 170 km/h max en palier, 60 km/h mini, 200 km/h Vne avec une Vz max de 1,6 m/s à 90 km/h. Avec une MTOW de 300 kg, le K8J entre dans la catégorie ULM et a été enregistré comme tel. Le K8J a effectué son premier vol autour de l'aérodrome de Pontarlier (Doubs) samedi 1er décembre 2018. Selon l'initiateur du projet, l'intérêt d'une motorisation jet est de permettre le décollage autonome sans la contrainte d'un dispositif de rétraction du mât d'hélice, phase durant laquelle les performances de l'aéronef sont particulièrement dégradées. L'installation est simple et légère, de faibles dimensions. Un turboréacteur est fiable et sa mise en fonction en vol ne change pas l'aérodynamique de l'appareil contrairement aux moteurs rétractables. En revanche, la consommation élevée ne transforme pas l'appareil en machine de voyage mais en planeur à décollage autonome au sens strict du terme.


Contact : Rafael Angel - angelra91@gmail.com
Partagez l'info :


.
.
.