.
.
.

Vous avez choisi de développer cette actu'...

29/03/19
Justice : 12 mois avec sursis
Actualité
En août 2015, un accident d'ULM avait fait 5 blessés sur la plate-forme de Saint-Brevin-les-Pins en Loire-Atlantique. Durant une série de baptêmes pour 3 jeunes d'une même famille, le pilote à peine sexagénaire a réalisé une manoeuvre imprudente qui précipité le multiaxe tubes-et-toile à ailes hautes sur la famille assistant au décollage. Fauchées au sol, trois personnes ont été blessées, dont une grièvement. Le pilote et sa jeune passagère également. Les conséquences physiques, familiales et pécuniaires sont très importantes. Ceci sans compter la destruction de l'ULM du club Côte de Jade qui accuse à la suite une perte d'exploitation. Lors du procès qui se déroulait en janvier 2019, le juge a rappelé au défendeur qu'il avait déjà impliqué dans un airprox. Par ailleurs le fait particulièrement aggravant réside dans la déclaration du défendeur qui a sciemment provoqué la manoeuvre dangereuse pour offrir des sensations à sa passagère. Au vu des circonstances et de la gravité de l'accident, le parquet avait réclamé une peine de 12 mois d'emprisonnement avec sursis assorti d'une amende de 2000 euros. Le tribunal a alourdi la demande en confirmant la peine de prison avec sursis assorti d'une amende de 6000 euros et d'une interdiction de piloter de 3 ans. En plus de cette condamnation, le pilote reconnu totalement responsable de l'accident devra également verser des sommes très importantes aux victimes.
Partagez l'info :


.
.
.