filetage;
.
.
.
Technique
Filetage rapporté

Réparez un taraudage détruit

Et voilà ! Vous n'avez pas utilisé la clé dynamométrique ! Une vis ou une bougie trop serrée : la vis est cassée ou le filetage est foiré ! Ce qui peut parfois agacer, peut aussi coûter très cher ; remplacer une culasse ou un jeu de carters moteur, y'a de quoi flipper... Heureusement, tout n'est pas perdu. ULMag vous explique comment remédier au problème. Mais faudra plus recommencer... Hein ?







Il existe des kits complets comprenant fôrets, tarauds, inserts et outils chez Ameca, Bollhoff-Otalu, Béru et d'autres...

Le coup de pot
Le mal est fait. Cette fois le coup de poignet a été un peu lourd ; la vis est cassée ! Maintenant il faut réparer. Meilleur cas de figure qui ne porte à conséquence, la vis cassée à hauteur de sa tête de serrage. Il reste donc une partie accessible sortant du carter. On peut la serrer dans une pince étau et dévisser.




Un trait de scie pour s'en sortir
Si la partie débouchant est courte et qu'on a un accès suffisant, on fend la tige à la scie à métaux et on devisse au tournevis plat.

Si la vis est inaccessible, il faut ruser
Le second cas de figure est moins réjouissant. La vis cassée ne débouche pas. Dès lors, il faut un petit outillage et de l'adresse. Prévoyez un pointeau bien affûté, un marteau, un tourne-à-gauche et sa poignée, une perceuse portative et un fôrêt à métal.



Percez précisément dans l'axe avec un forêt de diamètre choisi égal à M - (3,5 x P) ; (diamètre nominal moins trois fois le pas de vis, soit ø 3 mm pour une vis M6).


Retirez la vis à l'aide du tourne-à-gauche qui, comme son nom le suggère doit tourner en sens inverse de l'horloge.


Un grand ouf de soulagement accompagne en général le moment où le moignon de vis est extrait de la cavité.



Quand la vis a tenu bon...
... c'est le filetage qui a lâché. Dès lors, on entre dans vif du métal. Meilleur cas de figure, le filetage foiré fait partie d'une pièce périphérique qu'on pourra changer ultérieurement au cas ou... Plus facile si le filetage est débouchant vers l'extérieur. Exemple, c'est un filetage de 6 (M6) qui est en cause. S'il est possible de remplacer cet assemblage par une vis M8 (ø 8 mm) sans incidence négative, on va refaire un filetage à l'aide d'un taraud à main. Le matériel est peu coûteux et facile à trouver. Une perceuse avec forêt adapté, taraud M8 et poignée.



Préliminaire
... Avant de tarauder un filetage, il faut percer à un diamètre précis égal à M - (1,1 x P). Le pas "P" d'une vis métrique de 8 mm étant de 1,25 mm, on percera donc à ø 6,9 mm (4 à 6 € HSS). En pratique, on peut percer à ø 6,5 dans l'alu et ø 7 dans l'acier. De même, il faut réaléser le trou d'assemblage de la pièce à assembler à ø 8 mm. Le taraudage en lui-même exige un peu de doigté et de patience : aller trop vite, c'est casser l'outil (5 à 8 € HSS) à tout coup (vissez, dévissez souvent pour enlever les copeaux).


Filetages ISO : M 4 = 0,7 - M 5 = 0,8 - M 6 = 1 - M 8 = 1,25 - M 10 = 1,50
.


D'abord, alésez le trou à l'aide du forêt fourni (ø spécial).

Rapporter un filet
Quand tarauder plus grand est impossible, il faut passer par le filet rapporté ou la douille. Ce système a comme avantage de réparer, voire d'améliorer la qualité de l'assemblage. HeliCoil est leader pour ce procédé, avec de nombreuses dimensions et des kits à la portée du public. Le principe consiste à remettre un filetage (rapporter) en lieu et place de celui qui est détérioré. Les kits fournis sont complets et pratiques, même s'ils nécessite attention et doigté.

.
Ci-dessous, filet HeliCoil à gauche et Ameca à droite.
.





Il existe différent types de filets rapportés, de toutes dimensions, tous standards et types de pas.


Avec le taraud spécial fourni, préparez le passage pour le filet rapporté.


Le filet rapporté doit être vissé à fond sur l'outil-broche, et l'ergot bien placé dans la gorge dédiée.


Après extraction des copeaux, vissez le filet à l'aide de la broche fournie.


Au besoin, cassez le doigt d'entraînement avec le rupteur fourni. Si possible, récupérez l'entraîneur avec un aimant ou une pince fine.


Le filetage ainsi récupéré peut subir les mêmes contraintes qu'auparavent.

Sauver une culasse
Pour les filetages de bougie, HeliCoil propose sans repercer d'attaquer directement le filetage détérioré avec le taraud multifonctions. Après avoir entièrement fileté au nouveau diamètre, insérer le filet HeliCoil avec la broche fournie. Veillez simplement à ce que le filet s'engage en douceur et sans coincer. Il convient de bien calculer son coup, car avec ce kit, plusieurs longueurs de filets sont fournies ; mesurez soigneusement l'épaisseur de métal à cet endroit.




Ce kit spécialisé comporte une taraud à broche adapté au filet-bougie à insérer.

Après extraction des copeaux, vissez le filet à l'aide de la broche fournie.

L'option Beru
Le spécialiste allemand Beru propose aussi un kit très performant pour les bougies. Il ne s'agit plus là d'un filet rapporté, mais d'une douille.

Côté chambre de combustion, on voit appataître l'extrélité de l'outil ; les copeaux doivent être dégagés de là.


Comme chez HeliCoil, l'outil réalèse et taraude à condition d'aller bien au fond.


Après soufflage et nettoyage, on visse une douille au choix dans 4 longueurs fournies sur la bougie, puis on visse le tout dans la culasse.


Au serrage, la douille adhère fortement à la culasse ce qui garantit un démontage facile de la bougie. Le procédé est sûr et efficace.


Une fois mise en place, la douille reste définitivement sur la culasse. Ne graissez pas les culots de bougies ; si cette dernière est serrée convenablement (c-à-d au couple prescrit), .elle se retire sans difficulté.

Nota
Contrairement à ce qu'annoncent HeliCoil et Beru, ne tentez pas de réparer une culasse sans la démonter. Les copeaux sont partout après taraudage et la soufflette ne suffit pas à les enlever.
Les kits de réparation sont en vente chez les accessoiristes auto ou moto. Comptez 60 euros pour le kit Beru et 70 à 90 euros pour les kits HeliCoil.
En moyenne, un kit filetage ISO métrique (exemple M6, M8...) comprenant quelques inserts, un forêt, un taraud spécifique et un outil d'insertion est vendu une trentaine d'euros. Pour les associations ou les clubs, il peut être judicieux d'investir dans un coffret toutes dimensions comme le coffret HeliCoil (M6 à M14 bougie ; réf. 4186.2), vendu environ 300 euros.


Ameca - 73410 Albens - 04 79 54 13 47 - www.ameca-sa.fr
Béru SAS - 01 39 21 92 22 - www.beru.com
Bollhoff-Otalu - Helicoil - 04 79 96 70 00 - www.bollhoff.com
Equip'Moto - 03 89 68 20 66 - www.equipmoto.com

.
.
.