Domaine de l'Echalier
.
.
.
Tourisme



Voir la vidéo Voir les infos

Domaine de L'Echalier
Un domaine où le calme est roi (part. 2)



Des abords au cordeau

Une fois posé, on se laisse guider jusqu'au vaste parking, et si besoin, jusqu'au hangar qui peut abriter un machine de plus. La première chose qui frappe le visiteur, outre le calme qui semble riveté au sol, est la netteté des abords. Les pelouses plantées d'arbres semblent appartenir à un décor de modélisme. Les bâtiments sont également rigoureusement entretenus. La ferme d'abord, puis le club, et enfin le superbe hangar. L'accueil se fait sur le parking, mais on file rapidement vers le club-house spacieux et cosy, où trônent un billard, un piano, et au centre un bar. Y'a moyen ici de passer de bons moments. Le domaine de l'Echalier offre la possibilité de dormir, même si on est nombreux, puisqu'outre les chambres en gestion libre (on amène ses draps ou son duvet), un gîte d'une capacité de 20 à 26 couchages est à disposition des visiteurs. Le domaine ne s'occupe plus de restauration. Les villages alentours sont pourvus d'auberges et de restaurants auxquels on accède grâce à la voiture mise à disposition. De même pour l'approvisionnement en carburant qui se fait à une station toute proche. Et si l'auto est prise, il reste les VTT pour courir la campagne.




Le club-house accueillant peut recevoir 80 personnes ; piano, billard... tout le confort pour de bons moments de convivialité.





Le Pélican ULM construit par Jean Claude Debreyer en cours d'installation ; il plane désormais au plafond du club-house.





La chambre Bleriot





La chambre bleue.





La chambre verte






.
.
.